07 juillet 2007

La tunisianitude


J'ai été invité hier dans une soirée un peu melting pot où il y avait beaucoup de gens étrangers venant de partout: allemagne, Italie, Portugal, France, Liban, Canada, Sénégal, Côte d'Ivoire, etc...Il y avait très peu de tunisiens, deux ou trois personnes au plus, y compris moi. Marlgré un cadre très luxueux, l'ambiance était bon enfant, les tenues sport et relachées, la moyenne d'âge assez basse...On était loin de l'ambiance des soirées jet set à la tunisienne. A un certain moment de la soirée, arrive une fille qu'on ne pouvait que remarquer de part sa tenue. Elle portait une robe de soirée style "AAouada", faite d'un tissu très léger, et d'un décolté abyssal qui laissait apparaître son soutien gorge en dentelle. La fille avancait lentement et fièrement, est arrivée dans la terrasse qui rassemblait tous les invités, a eu un petit geste de la main en guise de salut général et a pris la première chaise vide qui se présentait à elle. Une fois assise, elle a ouvert son sac griffé, sorti son portable Nokia dernier modèle, son paquet de Marlboro light et les a posé devant elle sur la table, le sac à côté. Elle a ensuite allumé une cigarette qu'elle tenait délicatement avec le bout de ses doigts manicurés, a pris son téléphone et a commencé à consulter son écran de GSM. Cette fille était biensûr tunisienne, même si elle ressemblait plus à une pseudo-star "Rotannienne" (relatif à Rotana)...Franchement, son attitude et sa tenue contrastait avec celles des autres femmes présentes. Même si elle faisait un peu sa princesse, elle attirait tous les regards des hommes et femmes présentes. C'est d'ailleurs sûrement ce qu'elle recherche le plus...Etre regardée, et même enviée. Alors que sa voisine de table (italienne) tenait un "Borj Delleaa" (pastèque) dans sa main, notre compatriote tenait un verre de vin blanc bien frais...Une algérienne et une marocainne avec qui je parlais m'ont avoué qu'elles admiraient les femmes tunisiennes car elle les trouvaient très émancipées et indépendantes par rapport à leurs compatriotes respectives...Elles pensent que le mythe de la femme tunisienne est bien confirmé. Nous tunisiens, nous avons plutôt tendance à critiquer ce genre de comportement un peu trop libéral...La femme tunisienne se sentirait-elle un peu "supérieure"?

7 commentaires:

sassou a dit…

Je ne pense pa que le kohobb de certaines soit un signe d'émancipation au contraire cela prouve qu'on est encore sous dev et qu'on a besoin de tout un attirail de "jet set" pour se faire remarquer, la simplicité-classe à l'européenne on est encore loinn...

Anonyme a dit…

khsara... Pourquoi les tunisiens aiment tellemt imiter sans meme savoir pourquoi? Puorquoi on ne peut pas etre tunisienne moderne et cultivee sans imiter flan wala 3iltan?Pourquoi mes propre gens croient que je suis un peut habla et miskina khater je porte le hijab?Est-ce que on ne peut pas etre a la fois moderne emancipee et tunisienne?

Anonyme a dit…

bnet kif héthi ma yeswew chai ...innafkha wirr9ad fissabkha ....tal3a lissmé ou hia kif ma 9al el akh :)) tit9ou7ib la akthar ou la a9al ...el kolha 3ou9ad ...être libéral c pas kestion de vêtement ou de tabac ...être libéral c'est être raisonnable et logique dans sa pensée ...

Joy... a dit…

Il ne s'agit pas de libéralisme ni de libertinage, il s'agit de mauvais gout et de m'as-tu'vuisme. Parce qu'elle aurait pu être plus chic en étant plus sobre et plus décontractée, et boire son petit vin sans attirer autant d'attention.

Macro a dit…

Je la connais .

Anonyme a dit…

les filles tunisiennes sont celles qui portent le plus à hésitation lorsqu'il s'agit de les analyser ...
d'une part il est vrai que la femme tunisienne a ateint des sommet d'émancipation et pas seulement en terme de port du string :)))
d'autre part le chemin qui lui reste à parcourir est bien long !!!!
la fille que tu décris est le stéréotype de la parfaite tunisienne , un peu too much un peu m'as tu vu mais surtout profesionelle dans l'art de la sex attitude .... sauf que malheureusement il ya rarement du gout dans ce qu'elle fait ou ce qu'elle porte et c'est un syndrome sous-dev très connu dans le monde ...
avec les richesse et l'éducation viennent avec le temps la classe , l'attitude, la pudeur et le glamour ....

mais en attendant ca les mecs , soyez contents de contempler formes voluptueuses et décoltés saillants et comme dirait ma mère rabbi yaamel dlil

selim a dit…

Yarham weldik ya anonyme, t'as bien résumé quand t'as dit que le goût n'y est pas...