30 juillet 2007

Les statistiques de la pauvreté à la tunisienne

Dans un récent rapport du Ministère du Développement, nous apprenons que le taux de pauverté en Tunisie aurait baissé de 4,2% en 2005 à 3,8% aujourd'hui. Les 3,8% représentent en nombre 376 000 tunisiens vivant sous le seuil de pauvreté. Du coup, la classe moyenne aurait augmenté de 77,6% à 81,1%...
L'autre information divulguée par le Ministrère : l'Institut National du Recensement a utilisé "de nouvelles méthodes pour déterminer les chiffresde la pauvreté dans le pays". La norme tuniso-tunisienne adoptée est la suivante: considérer toute personne gagnant moins de 400 dinars par an comme vivant au-dessous du seuil de pauvreté...
Le seuil de pauvreté généralement admis est de 1 dollar US par personne et par jour (en réalité, il correspond à un niveau de 1,08$ selon les prix de l'année de base qui est 1990). Un seuil de 2 dollars est également employé. "Le choix de l’un ou de l’autre dépend du niveau de développement. S’agissant des pays à revenu intermédiaire, comme l’Amérique latine ou certains pays d’Asie, le second seuil est considéré comme étant un meilleur indicateur de la pauvreté réelle des populations. Le premier seuil est, quant à lui, adapté aux pays les moins avancés, dont l’Afrique subsaharienne"... Avec un PIB de 3600 dollars/habitant en 2006, la Tunisie a été classée par la Banque Mondiale comme appartenant à la partie inférieure du groupe des pays à revenus intermédiares. De ce fait, le seuil de 2$ lui corresponderait mieux...
Par ailleurs, cet indicateur n'est ni exact, ni précis car la pauvreté est une notion relative et assez difficile à définir. La pauvreté dépend de plusieurs facteurs à part celui du revenu/tête, on peut citer notamment l'accès à l'éducation et aux soins de santé. Cependant, ces seuils, quand ils sont exprimés en parité de pouvoir d'achat (c'est à dire en prenant en compte la différence des prix des biens entre les pays) sont souvent utilisés pour comparer les taux de pauvreté entre différents pays. Leur utilisation reste néanmoins à titre indicatif. Cette méthode n'est donc pas pertinente pour la formulation des politiques de lutte contre la pauvreté..On peut donc se demander pourquoi on a utilisé ce genre d'indicateurs peu pertinent dans l'enquête en question... Mais bon, passons ce détail...et place aux calculs! Et corrigez-moi SVP si je me trompe dans mon raisonnement!
Après conversions et calculs, vous remarquerez que le seuil "tunisien" lui s'arrête 0.87 dollars/jour/personne pour un taux de change de 1 TND= 0,783481 (taux du marché moyen d'aujourd'hui). Si nous ramenons à l'année de base (1990) où le dollar de l'époque vallait 1.08 dollars actuels, le seuil tunisien reste toujours inférieur à 1$/jour...Ainsi, quand dans des pays beaucoup plus pauvres que la Tunisie, le seuil de pauvreté minimal est fixé à 1 $/personne/jour, nous en Tunisie nous abaissons ce seuil à 0.87 dollars...alors que nous pourrions adopter le seuil de 2$/personne et par jour!
A moins qu'ils aient de solides arguments pour justifier le choix d'un tel seuil, je ne vois pas pourquoi (et sur quelle base) ils ont choisi cette limite de 400 dinars/an/personne...La vie serait-elle moins chère en Tunisie qu'ailleurs? Je ne le pense pas...A moins peut être qu'ils aient voulu embellir les chiffres en gonflant notre "classe moyenne" et réduire notre taux de pauvreté???. Nous comprenons que le sujet est assez délicat et que le gouvernement tente de mettre en valeur les acquis de la Tunisie en matière de lutte contre la pauvreté, mais qu'on fasse alors plus d'efforts et d'attention sur la présentation des chiffres, histoire de ne pas se discréditer...

16 commentaires:

Téméraire V5.0 a dit…

Chnouwa Selim ennfass lé. j'ai préparé une petite note mais la tienne et mieux illustrée.
D'après les données dont je dispose (un journal local), est considéré classe moyenne toute personne qui dépense entre 585 et 4000 DT.
Donc, dans notre belle tunisie on considére celui qui dépense 1,600 DT par jour comme appartenant à la classe moyenne !!!!!

Quelqu'un peut-il déjà m'expliquer comment peut-il se nourrir uniquement avec 1,600 DT/jour !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

selim a dit…

Samahna ya téméraire:) el marra ejjaya aalik! 1,600 DT/jour!!!! Ils se moquent de la gueule du monde...

Téméraire V5.0 a dit…

Je t'assure qu'il y a un tas de recoupement à faire au niveau de ces chiffres pour constater qu'on noua balancé du n'importe quoi !!!

MDR: 81.1% de la population sont de classe moyenne

selim a dit…

Je sais, ca saute aux yeux! je te laisse le soin de nous écrire une note sur ça!

mataadi a dit…

Tout ça c'est bla bla bla, c'est comme les chiffres des statistiques tunisienne concernant la consommation des ménages qui a été cité sur le blog a samsoum . sauf erreur, il me semble que les chiffres qu'avait récupéré samsoum servaient plutôt à répartir sur toute la population tunisienne la quantité de nouriture consommée en tunisie . Cela donnait des chiffres du style 1 g de yaourt par personne et 2 g de fromage et encore d'autre aberations .
Il va de soit que ces chiffres ne sont pas représentatifs de la réalité de la ration alimentaire des tunisiens dans leur ensemble . Ces chiffres ne servent qu'a se comparer par rapport aux autres pays . Pour dire par exemple qu'en tunisie, l'on dispose d'un gramme de yaourt par personne alors qu'en algérie ce n'est que de 0,8 grammes dont dipose le citoyen . c'est juste pour se situer et voir un peu sur quel produit se situe les carences et pour pouvoir y remédier .

Concernant les chiffres des richesses par habitants , c'est aussi pour les mêmes raisons qu'ils sont exploités . Pour la comparaison avec les autres mais dans la réalité, il y a des très riches qui n'arrêtent pas de s'enrichir et des pauvres qui continuent à s'appauvrir de plus en plus avec leur pouvoir d'achat qui diminue très rapidement.
La réalité, c'est que l'argent ne circule pas et qu'il est aspiré par des gens qui n'en n'ont jamais assez . pour se rendre compte de la réalité des difficultés du tunisien , il faut juste se contenter d'observer les peintures des portes et des maisons . Ce que l'on voit aujourd'hui, c'est des peintures qui s'écaillent et des facades qui ne sont pas repeintes . J'ai observé cela depuis 2001 et apparemment c'était encore le cas il y a deux ans . Je ne sais pas comment c'est aujourd'hui, mais je pense que cela à dû empirer . Bien évidemment je ne parles pas des villes du littoral ou de la capital qui arrivent toujours à tirer leurs épingles du jeu . Il faut voir certaines villes de l'intérieur qui ne béneficie pas d'une grande manne touristique et qui n'a pas une tradition d'émmigration vers l'europe .
Je me rappele de la remarque d'un gars du sahel qui m'avait dit fie toi pas à ce que tu vois chez nous, ici on arrive toujours à nous débrouiller tant bien que mal. Vas donc voir vers kasserine par exemple et dans d'autres régions et tu me diras ce que tu en penses .C'était il y a déjà bien 10 ans de cela, je ne sais ou ça en est maintenant . Mais il suffit de regarder sur les statistiques quels sont les régions qui perdent de la population et quel sont les régions qui en gagnent . Dans ces régions là, je ne vous dis pas ce que peux signifier à leurs yeux le seuil de pauvreté .
Le gars qui me parlait des régions abandonnés de l'intérieur, me disait qu'a chaque voyage qu'il faisait il récupérait tout le pain sec qu'il pouvait trouver pour le distribuer aux enfants qui courraient derrière les voitures .

On a effectivement une belle devanture que celle de notre facade méditerranéenne à présenter à nos tourites mais qu'en est-il du fond de boutique . Cacher moi cette misère que je ne saurais voir .

Mohamed Ali a dit…

Il faut revoir peut être la définition de pauvre aussi

Mohamed Ali a dit…

Quelqu'un peut-il déjà m'expliquer comment peut-il se nourrir uniquement avec 1,600 DT/jour !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pot de yaourt 250
Pain 250
7okka Hrissa 450
1/2 litre de lait 350
Légumes 250
Taba3 fromage 150
---------------------------
1600 ça peut faire l'affaire, non?

selim a dit…

@Mataadi: tu as raison en disant que les villes de l'intérieur sont défavorisées par rapport aux villes du littoral de part leur enclavement!! Dernièrement, un ami originaire de Hammamet que j'ai visité m'a fait tout un discours sur le nombre de populations venant des villes de l'intérieur et voulant s'installer à Hammamet en quête d'un travail...

@Mohamed Ali: Vu de cet angle, il semble évident que 1,600 DT peuvent suffire pour manger à sa faim. Mais je pense que tu es conscient que la vie ne se résume pas à celà, le tunisien comme tout homme sur cette planète a besoin de déplacer, de se soigner, de s'habiller, et de s'éduquer...C'est pour celà que tu as parfaitement raison en disant qu'il faudra redéfinir la pauvreté! On n'est pas pauvre juste parce qu'on n'a pas assez pour manger...

Téméraire V5.0 a dit…

@Mohaled Ali :
Il parait que c'est pas toi qui fait le marché :))
250 millimes de légumes: c'est quoi, même pas Rabta Ma3dnouss.
Et puis, je pense que ça c'est uniquement pour le repas de midi (en gardant encore un peu du pain pour le soir et de l'harissa sans huile pour se faire trouer le ventre)!!! :))))

mataadi a dit…

Juste une question sur le lait. Est-ce qu'il est basé sur le prix du baril de pétrole ?
Je vais vous paraître décalé, mais je ne connaissai pas le prix du lait donc je le découvre et je me demande depuis combien de temps qu'il a augmenté .
Je sais que beaucoup de tunisiens se plaignent de l'augmentation du prix des denrées alimentaires mais je n'ai pas de répères dans ce domaine .

selim a dit…

@Mataadi: je ne pense pas que le prix du lait soit directement influencé par le prix du pétrole. Le coût du transport du lait peut avoir un léger impact sur ce prix, mais je ne pense pas que ca soit un effet déterminant.
Malheureusement, je ne peux pas te dire plus sur le prix du lait, je ne suis pas expert en la matière:)

mataadi a dit…

Nan mais je disais ça sur le ton de l'ironie bien que toute augmentation d'un produit surtout comme celui de l'energie peut entrainer la hausse des autre matières .

Ce que je voulais dire c'est que je n'ai pas de repère par rapport aux différentes hausse qu'a pu connaitre le prix du lait .
A combien était-il par exemple en 2005 ou en 2004 ? Pour avoir une idée de l'augmentation . En faites je le trouve cher par rapport aux autres produits .

Anonyme a dit…

Excusez moi d'intervenir parce que là je lit du ni'importe quoi. d'abord un conseil pour l'auteur du message d'origine avant d'ecrire qque chose il faut bien maitrisez techniquement le sujet dont on parle.
en ce qui concerne le 1$ elle n'est pas calculé sue la base de taux de change sinon on aurait un seuil de pauvreté qui suivrait la cours de change. le seuil de 1 $ par jour (qui n'est pas utilisé en tunisie D'ailleurs) est calaculé sur la base de parité de pouvoir d'achat (PPA) du dollar en 1985 et qui vaut actuellement en tunisie 500 millimes.
la métheode de calcul du seuil en Tunisie est assez complexe et les calculs ont été effectués sous la supervison de banque mondiale.
En pour ceux qui veulent plus de détails technique il n'ont qu'a me contacter par Mail.

Carpe Diem a dit…

@ Anonyme: En convertissant 1$ au taux de change de la date où j'ai écrit mon post, je voulais donner un ordre d'idée de ce que ca pouvait valloir pour le tunisien moyen. Et tous les commentaires s'accordent à dire qu'en convertissant ce seuil de pauvreté en dinars tunisiens, on se rend vite compte que ce seuil est dérisoire et vraiment pas adapté.
Sinon, il fallait peut-être mieux mentionner votre adresse mail pour qe l'on puisse te contacter...

Anonyme a dit…

Je pourrait peut-etre vous vous envoyer un document détaillé , il Passez moi votre adresse Email.

Carpe Diem a dit…

@ Anonyme: carpe_diem.blog55@yahoo.fr

Merci!