27 juillet 2007

Un Maghreb libre?




Le Maroc rencontre le même problème que la Tunisie concernant le chômage des jeunes diplômés et qualifiés. Un groupe de cette nouvelle "race" de chômeurs a voulu faire entendre sa détresse en décendant dans la rue pour réclamer leur DROIT au travail. Comme le montre cette vidéo, ils ont été violemment battus par les policiers. Il est vraiment désolant de voir une telle violence gratuite et une telle réaction moyen-âgeuse de la part des forces de l'ordre marocaines. Ces cadres supérieurs ont-ils mérité d'être agréssés de la sorte? Ont-ils nuit à l'ordre public? Malheureusement, il s'agit là encore d'un cas classique de recours à la violence pour étouffer une réalité. Au Maghreb et ailleurs dans le monde arabe, on a pris la fâcheuse habitude de soigner les maux par d'autres maux...

2 commentaires:

FREE-RACE a dit…

تقمع تحركاتهم بعنف... ليكونوا عبرة لمن تخول له نفسه أن يطالب بحقوقه من الشرائح الأخرى ... و جميع "الرعايا" متساوون أمام "المتراك

mataadi a dit…

Il faut qu'une manifestation soit autorisée pour qu'il n'y ai pas cette violence policière . Le problème c'est qu'une manifestation n'est jamais autorisée sauf lorsque c'est une manifestation de soutien à l'état . De temps en temps, on ouvre une soupape pour les laisser manifester contre une guerre ou autres événements à l'étranger .