30 mai 2008

Un avocat tunisien jugé pour ses opinions

Un avocat tunisien a été suspendu du cabinet d'avocats ou il exercait quand d'autres avocats tunisiens ont découvert "ses opinions politiques", comme il le dit lui-même, à travers plusieurs articles écrits sur des sites...juifs et pro-israéliens. Car il a beaucoup écrit sur le conflit israélo-palestinien, et ses idées sont plutôt « originales » pour un avocat tunisien : « Nous voulons une Méditerranée libre et fraternelle avec Israël », ou « Ce n’est pas à Gaza que règne l’obscurité, mais dans nos médias sélectifs », ou encore « Nos pensées et nos prières aux soldats captifs », sont quelques articles qu’il a écrit…

Qu’il soit pro-israélien, libre à lui. Mais qu’il prétende « qu’il faut rendre justice à Tsahal » pour la décupabiliser du meurtre de Mohammed Dorra qui a été, selon lui, tué par « des terroristes palestiniens », ce n’est pas acceptable . Car il se permet une réinterprétation mensongère de l’histoire, juste pour pouvoir poster ses idées dans un forum de discussion pour sionistes aigris, et tout cela dans la rubrique « Barbaries Islam(istes) » du forum …

Je laisse le lecteur juger de lui même à travers les différents liens.

9 commentaires:

foued a dit…

cette ordure car il s'agit bien d'une ordure est feté dans bcp de sites sionistes.il y a qq mois il a invité un couple d'israeliens pour un tour en tunisie et a publié un tas de papiers sur ca .jean corcos de judaique fm( le copain de zizou de jerba)en a parlé.c'est une mafia ces gens ! tu vas voir les nazillons sionistes se lever dans la blogo pour le defendre

laabed a dit…

Merci pour les liens qui m'ont permis de mieux connaitre cet avocat égaré,se ranger à côté du bourreau tout en insultant la victime je trouve que c'est très choquant de la part d'un avocat.Je crois que ses collègues n'ont pas tort de le faire et on ne peut pas sympathiser avec lui.

mehdikaf a dit…

il y a bcp de gens qui veulent qui aiment s'aligner avec le mal, ils sont des sadiques..et puis ils sont payés par israel donc il faut pas leur donner de l'importance car la mediatisation qui leur interresse donc n'aacordez pas cequi veulent, je vois même que le jugement d'opinions est inadmissible car de nature on dois être des vrais democrates même avec ceux qui trahient la vérité...c'est le prix de la liberté d'expression sinon on va passer à côté...

Zied a dit…

shukran si Foued ala el publicite gratuite...

3amrouch a dit…

a chacun sa methode pour gagner sa vie
j'espère juste pour lui qu'il sera Payer le prix « juste » pour le travail effectué.
merci pour l'info
je prendrais soin de bien la divulgé.

avoucat a dit…

J'aime bien quand il écrit ça :"
La lettre qui prétend que j’ai rompu mon stage a été rédigé et envoyé au barreau seulement 7 jours après le dépôt de la plainte des avocats islamistes .Cela prouve que le cabinet chez lequel je fais mon stage a cédé aux avocats islamistes (dans le silence le plus total) une semaine après le dépôt de la plainte des avocats islamistes."

je savais pas qu'on avait des avocats islamistes en liberté chez nous, tiens donc, il m'en apprend ce mec là .
C'est une merde qui utilise le jargon bien connu sensé alarmer ses protecteurs sur sa situation et il se présente pour cela comme une victime de prétendus avocats islamistes .
Mar5sou !

Anonyme a dit…

quellles que soient ses opinions, il est choquant qu'il ait été suspendu par des avocats! Le barreau tunisien ne devrait pas faire le fier, ce qu'il a pratiqué c'est del a censure, il a puni un avocat pour ses opinions, c'est une honte pour la Tunisie.

Bigboss a dit…

Une question, si c'était un avocat américain ou israélien, et si il a prix la défense des palestiniens, est ce que il aurait garder son poste.

Quand on sait qu'une publicité a été retiré parce qu'il y avait le voile palestinien, on connait la réponse

tunisamady-k a dit…

Aprés le père Noël,nous voilà avec "Foued est une ordure".Pis encore,c'est un provoc'! et dans notre merveilleux pays "arabo-musulman",il n'y a pas pire.Nous avons été élevé dans le "mâana wella mâahom ?".L'avis contraire est formellement interdit de cité,et plus particuliérement par ceux-là même qui se font les héraults de la liberté d'expression.N'est-ce pas bizarre?
Mieux encore,on apporte la contradiction,pour peu qu'on le fasse,avec un honteux déballage de violentes invectives,de basses insultes,d'ignominieuses condamnations,de grossiéreté,d'infamie,d'abjection.
Les ignares qui s'en sont pris à Ftouh sont des ignares,incapables de nous faire l'historique de ce fameux "conflit israélo/arabe",de nous parles du "livre blanc",de "la commission Peel",de nous livrer certaines vérités "cachées" de "l'occupation".Ftouh serait,selon ses détracteurs,payé par les sionistes.Au fait,on n'en a pas fini,ici,d'amalgamer dangereusement entre sioniste/juif/hébreux/israélien/israélite.C'est dans les plus pures traditions sociétales du tunisien,"respectueux de "l'autre" : il passe,allégrement, du "ihoudi hachèk", au crachat,gras à souhait, sur ses index en forme de "Croix" (ils crachent,en fait, sur "El Mésih").
J'aimerais ceux qui réagissent avec autant de légereté me citent les noms de ceux qui,parmi les "arabo-musulmans" ont fait,pour la cause palestinienne,autant qu'Abie Nathan,Yariv Oppenheimer et les autres,les nombreux autres pacifistes israéliens.
La "paix" dites-vous ? à qui profiterait-elle,en fait ? ne mettrait-elle pas fin à cet incessant flot de milliards de dollads et d'euros déversés,chaque année,sur nos "pauvres frères palestiniens"
La Palestine dites-vous ? c'est un os que ,soixante ans durant, les arabes rongent,sans arriver à l'user,pour le plus grand bonheur de ceux qui le leur ont jeter pour les occuper.
Quant au ignoble amalgame que j'avais ,ci-devant,rappelé,j'en donne un exemple qui,hélas,ne changera en rien le ceminement de gens butés.
C'est ainsi qu'au plus fort de la lutte nationale,en 1953,plus exactement,et aprés les événements du 18 janvier 1952,deux tunisiens,un juif et un musulmans,eurent des parcours diamétralement opposé.
Pour plaire au Résident Génèral de France,le tristement célèbre Jean de Hauteclocque,et faire dans la servile flatterie à l'endroit des autorités du protectorat,l'un d'eux (disons,l'un des deux),déclara à un journal de la place, "La Dépèche Tunisienne" (1er trim.1953 et consultable aux "Archives Nationales"):"je ne comprendraix pas ces fous qui voudraient bouter hors du pays ceux sans la présence desquels (comprendre les français)nous serions demeurés à l'état sauvage,nous ne serions jamais parvenus à ce degré d'évolution".C'était déclaré avec toute l'impudeur,l'indécence,l'impudence,que lui permettait l'odieux lèche-bottisme qui lui vait fait atteindre les cimes du pouvoir.
L'autre "tunisien" était,par contre,et pour immense militantisme,condamné,à trois semaines d'intervalle de cette déclaration,et par le tribunal militaire français,siègeant à Sousse, à dix ans de travaux forcés.
Question à 1 dinar :de ces 2 "tunisiens",quel est le juif,quel est le musulman ?
Il n'y a que les imbéciles (et ils sont,lhamdoullah,tellement nombreux) qui n'auront pas deviné :
L'honorable supporter déclaré de la présence française était un médecin tunisien,à l'époque ministre du gouvernement Baccouche,et dont je tairais le nom par respect pour ses descendants.
Le second,condamné pour son militantisme à 10 ans de T.F.,est lui aussi tunisien,mais juif ("hachékom" yè nékkarèt ejjemil").Il s'agit de l'immense Georges Adda,doyen des militants tunisiens.
Hamadi Khammar