30 avril 2008

Main d'oeuvre du Sud et Intelligence du Nord...


Ce sont, pour Nicolas Sarkozy, les deux ingrédients essentiels pour construire une Union pour la Méditerranée forte et résistante face à la montée des dragons asiatiques.

Le président français a en effet sa propre conception de cette Union, où il distingue au Sud "une main d’oeuvre qui ne demande qu’à être formée", et au Nord "beaucoup d’intelligence et beaucoup de formation". Il pense qu' "Ensemble, le Nord de la Méditerranée et le Sud de la Méditerranée, on peut créer un pôle gagnant-gagnant qui concurrencera l’Asie, créer un modèle qui triomphera dans le monde entier".


Ainsi, après sa mission civilisatrice du début du siècle dernier qui l'a conduit à coloniser tout un continent du Sud, pour le bien des millions d'indigènes qui l'occupaient, l'homme européen serait désormais prêt pour sa prochaine mission: sa mission "formatrice" qui consistera à diffuser son intelligence...

Lors d'un discours prononcé à Monaco le 25 Avril 2008, Sarkozy a aussi déclaré:« J'ai fait un rêve, c'est que les peuples de la Méditerranée du Nord comme du Sud soient aussi imaginatifs et courageux que les peuples d'Europe continentale »

Le Sud est-il à ce point dépourvu de toute intelligence, Mr le président, comme vous le sous-entendez? Ou l'intelligence, tout comme le génie et le courage, seraient-ils des exclusivités européennes?

Dans la continuité de son discours de Dakar, où il a déclaré que "l'Afrique n'est pas assez rentrée dans l'histoire", Sarkozy continue à mépriser ce continent en employant un ton condescendant et néo-colonialiste. Sous les applaudissement des patrons tunisiens...
Source: Snut

10 commentaires:

pour a dit…

Cette idée là je l'ai eu en 2003 donc ja la défendrais tout autant que lui et que vous le vouliez ou non il a raison . Ils n'ont pas le choix, ils ont besoin de nous et nois n'avons pas le choix si nous voulons gagner du temps vu que malgré notre proximité d'avec l'europe et le fait de ne pas avoir été sous embargo technologique, nous n'avons rien su faire de bon .
Si je me trompe corrigez moi mais le constat est là . Tout ce que nous savons faire c'est copier les conneries mais jamais ni le savoir-faire ni la technologie .
Les japonnais en leur temps et malgré la distance se sont concentrés sur le copiage . Ils voyageaient en europe pour copier le savoir-faire européen dès le XIX siècles si c'est pas avant ou pour faire du reverse engeenering en achetant du materiel pour l'analyser et le reproduire . Des petits pays de merde ont acheté des licences de fabrication pour acquérir les plans et le savoir-faire et nous qui nous situons juste en face et malgré nos immigrés qui y bossent, tout ce que l'on sait faire c'est acheter le produit tout fait ou l'usine clé en main pour faire du montage et non pas de la fabrication avec 100 % ou moins d'intégration . Donc nous sommes des ânes et cela ne fait aucun doute, on pourrait aussi dire que nos dirigeants le sont aussi mais nos entreprises avaient tout le loisir de chercher à faire de la valeur ajoutée et portant tout ce qu'ils recherchent c'est la sous-traitance avec le moins de technologie possible de peur de rater le produit . Ca je le sais et j'en suis sûr j'ai assez causer avec cette bande d'incapables que sont nos dirigeants d'entreprise . Donc venez pas nous les gonfler avec votre fierté déplacée, on est dépassés et très largement .
Les coréens se sont lancés derrière les japonais et ils ont atteints un certain niveau et maintenant ce sont les chinois et petit à petit, ils acquièrent de la technologie en achetant le savoir-faire et non pas une simple usine de montage . Tout ce que nous savons faire c'est acheter la dernière mercedes ou autre berline allemande et la ramener en tunisie pour frimer avec comme si nous avions participer à sa conception .

Aujourd'hui on vous offre de participer aux festins et vous faites la fine bouche . Vous me ferez toujours rigoler par votre incapacité à vous projeter dans l'avenir .
Ce qui s'offre à nous est une chance qui ne nous est présenté uniquement parce qu'ils n'ont pas le choix, s'ils veulent contrecarrer l'expansion chinoise et le déplacement du centre de gravité du monde vers l'asie .

Effectivement, il y a une masse de population importante en afrique et une faible démographie en europe et je trouve parfaitement justifié le fait de ce tourner vers cette alliance avec ceux de la rive sud dans un premier temps et peut-être ceux de l'afrique plus tard pour préserver la place de la méditerranée dans le monde .
Ils ne le font pas pour nos beaux yeux comme je n'arrête pas de le répéter mais par intérêt commun .

Le projet est déjà suffisament plombé par les européens du nord pour que l'on y ajoute nos bâtons à nous .

Apprenez à regarder plus loin que le bout de votre nez et laissez de côté votre fierté qui ne vous est d'aucune utilité dans ce cas ci .

Carpe Diem a dit…

Les contours du projet économique de cette union sont encore trop flous pour qu'on puisse juger ses apports réels. Le projet assurera-t-il un transfert de technologie d'une rive à l'autre? Pour quelles raisons les européens nous feraient-ils ce cadeau? Je ne nie pas que le Sud puisse tirer profit de la coopération avec le Nord, en terme de marché notamment, mais j'ai bien peur que cette union ne nous renforce encore plus dans notre rôle de sous-traitant, la main d'oeuvre étant notre atout essentiel. Et c'est justement cette main d'oeuvre, abondante en Chine comme en Inde, qui fait et fera défaut à l'Europe aujourd'hui et demain. Nous gagnerons certes des emplois, mais dans quelles conditions et à quel prix? Ce qui nous fera avancer, ce n'est pas seulement l'activité économique, mais aussi les conditions nécessaires à l'essor de l'économie: un environnement d'affaires et de vie sain, juste, libre, et légal. Et c'est ce qui manque cruellement à nos entrepreneurs.
Je ne critique pas le projet économique, j'attend de voir ce qu'on nous offre réellement pour pouvoir juger. Ce que je critique, c'est l'idéologie de l'homme qui porte ce projet, et les propos qu'il tient.
Enfin, il s'agit à mon avis d'une question de dignité plus que d'une question de fierté déplacée!
Merci POUR ton commentaire.

Takkou a dit…

il est nostalgique du jeu "la tête et les jambes"...

Carpe Diem a dit…

@Takkou: c'est tout à fait le cas de le dire!

pour a dit…

Comment tu veux que je te l'explique ? Imagines que tu cree ton propre commerce, boutique ou autre avec ta propre enseigne et compares toi à ceux qui ouvre en franchise avec une enseigne internationnalement connue . C'est exactement la même chose .L'entêtement ne mène nulle part si ce n'est contre un mur. Il faut se rendre à l'évidence, il y a un gain de temps dans la notoriété et dans l'acquisition d'un savoir faire .
Quand il y aura des usines en tunisie pour fabriquer certains produits de haute technologie, il y aura automatiquement un transfert qui se sera opéré .Ce n'est pas de la sous-traitance , on cherche à remettre à niveau les économies du sud pour creer un marché suffisament important pour concurrencer les marchés émmergents .

Maintenant je ne dis pas que vous ne puissiez pas arriver à transformer votre pays par vos propres moyens . Mais dans combien de temps , espérez-vous y parvenir ?

En prenant les bonnes décisions aujourd'hui il faudrait 10 , 15 ou 20 ans pour espérer des résultats et encore nous serions toujours distancés et à condition que tout se passe comme on le souhaite .

Il y a des africains qui jouent la carte chinoise contre celle du blanc dominateur et je le comprends parfaitement mais ce qu'il faut savoir c'est que s'il s'oriente vers une coopération avec la chine c'est surtout parce que celle-ci n'est pas regardante sur la question des droits de l'homme . Pour ce qui est des américains, tout ce qui les interesse c'est d'avoir la main mise sur les matières stratégique qui ne concerne pas seulement le pétrole mais aussi les minerais et les métaux rare nécessaire à leur économie . La motivation des européens est différente, il y a certe le problème de l'immigration des pauvres du sud attirés par les richesses du nord mais il y aussi la volonté de créer ce marché de 1 milliards d'individus . Pour fixer les gens dans leur pays et creer cette zone d'échange, ils doivent remettre à niveau cette zone sud qui leur est toute proche contrairement aux chinois et aux américains qui n'y voient qu'une source d'approvisonnement et d'écoulement de leur camelote .

Maintenant pour être plus clair, connaissiez-vous le portugal et surtout l'espagne avant leur entrée en europe ?
Je pense que vu vôtre âge, la réponse est non et c'est justement là, le problème, vous n'avez pas assez d'expérience pour comprendre . Ces pays, surtout l'espagne ont fait un bond phénoménale depuis leur arrimage économique à l'europe . C'était des pays émmigration et ce sont devenus des pays d'immigration . Essayer de retrouver le pnb de l'espagne de la fin des années 70-80 et comparer le avec aujourd'hui . Renseignez-vous sur ce qu'ils savaient faire avant et ce qu'ils savent fabriquer aujourd'hui . Enfin renseignez-vous sur la situation des libertés chez eux avant et après . Il y a eu des conditions avant de les insérer et je pense qu'il en sera de même chez nous mais cela se fera de manière discrète pour ménager la susceptibilité de nos dirigeants .
Je vous rappel que les pays du nord de l'europe avec à leur tête l'allemagne ne sont des fervents de cette union pour la méditerranée pour des raisons géographiques et culturelles .Ce sont essentiellement les pays latins et bordés par la méditerranée qui en sont les principaux promoteurs et bien sûr avec la france à leur tête .
C'est sûr que le projet initiale à été changé et beaucoup comme hubert védrine préconnise plutôt le projet 5-5 entre 5 pays de la rive nord et les 5 pays du maghreb .
Enfin on verra bien ce qu'il en sera le moment venu .

Carpe Diem a dit…

@Pour: une première précision: les pays de la rive Sud de la Méditérannée ne ressemblent en rien aux pays que tu cites, l'Espagne et le Portugal, qui se sont progressivement libérés de leurs dictatures et ont adopté un modèle de démocratie libérale où les sociétés civiles ont accepté de partager les valeurs culturelles et religieuses de l'Occident. Tel n'est pas la volonté des régimes politiques de la rive Sud, qui n'aspirent qu'à renforcer leurs monarchies (Syrie, Egypte et Lybie notamment) Le modèle de l'Union européenne qui a intégré ces deux pays n'est pas comparable à celui de l'Union Méditérannéenne, qui s'apparente aujourd'hui à une simple relance du processus de Barcelone. Ces deux modèles d'unions se distinguent par un détail important: la mobilité des hommes, à côté de celle des produits et des capitaux. Etant données ces différences entre les deux modèles d'Union, il est peu probable que les pays de rive sud puissent suivre le même chemin que l'espagne et le portugal au sein de l'union méditerranéenne.
Une autre précision: l'UPM s’articulera autour de projets concrets avec une priorité donnée à la coopération environnementale et scientifique : lutte contre le changement climatique, dépollution de la Méditerranée, agroalimentaire, énergie solaire. Un autre grand volet sera consacré à l’éducation et à la culture. Certes, il peut y avoir transfert de savoir faire dans ces domaines précis, mais qu'en sera-t-il de tout le reste?
L'opposition des pays du nord de l'Europe est due à des raisons géographiques et culturelles comme tu le dis, mais aussi à la volonté de Sarkozy de faire cavalier seul en portant ce projet. Ils ne veulent pas d'une union dans l'union, ce qui est compréhensible. Ce qui a valu à Sarkozy de revoir son projet à la baisse, et nous sommes passés d'une union méditerranéenne, qui excluait de fait les pays européens non riverains, à une union Pour la méditerranée, qui intègre désormais les 27 pays de l'UE.
Je tiens à le préciser une autre fois, il ne s'agit pas de s'opposer frontalement à ce projet d'UPM, mais d'attendre plus de précisions sur sa portée, et sur la manière dont ce projet surmontera les conflits régionaux (Maroc Vs Algérie, Israel Vs Palestine, Syrie Vs Liban...)
Enfin, je tiens à te préciser que la connaissance de l'histoire n'a jamais été liée à l'âge ou à l'expérience, mais à la compréhension de celle-ci.
Merci

pour a dit…

Je connais cette partie d'histoire par le vécu et non pas par la simple lecture de quelques récits récupérés à droite à gauche sur le net .
Le projet a effectivement été revu à la baisse pour ne pas effrayer les pays y étant opposé mais il n'en demeure pas moins qu'il y a toujours la volonté de la france et des pays latins d'aboutir au projet initiale par étape , même si cela n'est pas mentionné .
Effectivement l'allemagne et les pays nordiques ne veulent pas d'une union dans l'union et ne veulent pas que les projets prioritaires ou que l'intérêt prioritaire de l'ue passe au dernier plan devant celui de cette union avortée peut-être provisoirement .
Si les allemands et les nordiques n'y sont pas favorables, je pense que c'est une simple question de temps vu que pour le moment l'allemange réussit à tirer son épingle du jeu en ayant une balance commerciale bénéficiaire puisque malgré tout elle reste le pays de la qualité dû au made in germany ce qui la laisse toujours devant les autres . Mais pour combien de temps ? Si effectivement les chinois ne peuvent se passer des machines allemandes et c'est ce qui maintien l'allemagne comme bénéficiaire dans se relations commerciales avec la chine et le reste du monde . Pendant combien de temps le pourra t-elle, vu le coût de ses machines et le retard qui se comble progressivement ?

Pour en revenir au pays cités que sont l'espagne et le portugal, je les ai connu sous dictature et pas des moindres . Celle de franco pour l'espagne et je ne sais plus pour l'autre mais ce qui est sûr c'est que quelques années avant leur entrée dans l'union européenne c'était encore des dictatures . C'est sûr que du point de vue géographique comme du point de vue culturelle et réligieux, ils sont beaucoup plus proches mais vu la mondialisation et le raccourcissement des distances nous ne sommes pas si éloignés de l'europe . Evidemment, il serait plus profitable d'avoir cette transformation qui s'est opérée en espagne et au portugal chez nous avant de nous insérer dans ce projet . Mais avons-nous vraiment le choix d'attendre ?

Concernant les conflits qui existent de notre côté de la méditerranée et surtout le problème du sahara espagnol qui brouille les relations algéro-marocaine et plombe l'uma depuis sa création . Ils ne doivent pas nous empêcher de nous insérer dans ses projets mais le gros problème c'est celui du moyen-orient et la présence souhaités des sionistes par sarkozy . Là , effectivement cela pose un gros problème et peu de pays arabes n'ont envie de s'assoir à leur côté et cela se comprends parfaitement . C'est bien pour cela que des gens comme hubert védrine verrait plus facilement une relation 5 plus 5 entre les pays du maghreb et ceux de la rive nord .

Je ne pense pas que l'upm se consacrera qu'à de simples projets comme ceux que tu as cité . Je ne dirais pas que c'est pour faire diversion mais c'est au moins dans un premier temps pour permettre d'amorcer un début de collaboration et pour amadouer les pays qui ne sont pas très intéressés par ce regard tourné vers la rive sud . Je pense que c'est un travail d'étape mais au final nous y serons gagnants .

Soufiene a dit…

Tres bonne analyse pour. Chez-nous, celui qui monte dans une mercedes se croit devenir moderne et civilise. On a trop la mentalite du consommateur naif et vicieux. Nos soit disant homme d'affaire, n'ont aucun courage pour laisser faire-faire nos ingenieurs meme pour des p'tit bricoles. Sa peur, sa crainte, sa soif pour le gain immediat et maximal le pousse parfois a etouffer le progres et la modernisation de son entreprise. Je m'en suis mouille moi aussi. Franchement, l'ingenieur Tunisien n'a pas encore sa chance dans l'entreprise Tunisienne. On prefere plutot le faire bosser sur des affaires d'ordre administratives qui n'ont rien a voir avec sa fonction reelle.

pour a dit…

" Sa peur, sa crainte, sa soif pour le gain immediat et maximal le pousse parfois a etouffer le progres et la modernisation de son entreprise. "

Exactement, c'est bien là que réside le problème et pas seulement chez les entrepeneurs actuels mais aussi chez les futurs qui ne conçoivent pas que l'on puisse envisager un investissement avec un retour sur investissement à un horizon lointain . Ce que nous voulons tous c'est le gain rapide et sans trop prendre de risque, le résultat c'est qu'aucun intérêt n'est accordé à l'innovation qui comme toute chose nouvelle ne garantit pas le succès . Si l'on regarde les premier pas de l'aviation , de l'automobile ou même de la micro-informatique il y a à peine 30 ans, l'on constatera que le succès n'était absolument pas garantit et beaucoup y ont laissés des plumes pour que progresse les domaines concernés . D'autres ont repris le flambeau en bénéficiant des travaux de leurs prédécesseurs et l'on a abouti à ce que nous avons aujourd'hui, devant lequel, nous simples consommateurs restons ébahies . Nous n'avons pas ce genre de pionnier et c'est bien dommage .

Je me souviens dans les années 70-80 que dans un simple village, il y avait une épicierie tous les 25 à 30 mètres et je n'éxagères pas, d'ailleurs il y en avait 4 sur une centaine de mètres . Plus tard ce sera les taxi-phones et ensuite les internets . Aujourd'hui vous retrouvez des super diplômés en électronique qui se retrouve à la tête d'un publi-net . On serait en droit d'attendre de ce genre de personne qu'il applique ses connaissances en imaginant un produit nouveau et utile au grand publique ou aux industriels pour le leur proposer mais de cela, il n'en sera jamais question .

Soufiene a dit…

@pour
Cela s'appelle le conformisme. Maintenant se sont les sandwichs Libanais a la mayonnaise qui sont a la mode, avec a peine 20g de frite. On a delaisse le kaftaji et nos p'tite recettes sympa! Il suffit que quelqun fait quelque chose, pour que les autres le suivent betement. Les commercants de pret-a-porter, ont delaisse le textile Tunisien, pour nous apporter tous ensemble, la poubelle Turque et Syrienne. Je ne parles pas de la contre facon. Le Tunisien aime trop porter un T-Shirt avec un grand PRADA la dessus, et une qualite de tissu mediocre. On s'enfiche, c'est l'etiquette qui compte. Fait comme ton voisin, sinon change de quartier. C'est la regle dans notre societe.