04 avril 2008

التوزري يسجل موقفا مختلفا عن انتقادات الشابي حول انتخابات الرئاسة














D'après Middle East Online, Fathi Touzri, membre du bureau politique du Parti Démocratique Progressiste (PDP), a déclaré soutienir le projet de réforme du code électoral annoncé par le Président. Il prend ainsi ses distances de la position du candidat Néjib Chebbi qui a déclaré que la réforme était dirigée contre lui.
Touzri appelle à accueillir favorablement ce signe d'ouverture:

وإن القرار الرئاسي بتوسيع إمكانيات الترشح لرئاسة الجمهورية وإن لا يلبي كل التطلعات إلى مزيد فسح المجال للمنافسة السياسية على هذا المنصب الحيوي إلا أنه يشكل انفتاحا حقيقيا على أحزاب كانت مقصية من هذه المشاركة وأرى من الضروري التعامل مع هذا القرار بايجابية وروح بناءة في سبيل التقدم تدريجيا نحو انتخابات حرة ونزيهة تضمن التنافس والتداول في المستقبل."

Alors que Chebbi se retrouve de plus en plus isolé, la position de Jerbi à ce sujet est encore attendue. Sa probable future candidature constituera une première en Tunisie, la deuxième dans le monde arabe. Dans ce cas, l'effet caisse de résonance sera assuré.
De son côté, Chebbi a indiqué aujourd'hui au Soir que le PDP maintenait sa candidature, en ajoutant une nuance : " Ma candidature personnelle n'est pas une condition sine qua non, je ne suis qu'un candidat potentiel."
Accusé par l'opposition de vouloir faire cavalier seul, il a indiqué qu'au contraire, son souhait était "que l'on organise des primaires au sein de l'opposition pour dégager un candidat seul. Que les démocrates décident qui est leur candidat. Encore faut-il qu'ils réussissent à se réunir et à s'entendre"

4 commentaires:

Tarek a dit…

pas la première..

Louisa Hannoun s'est portée candidate à la présidence algérienne il y a quelques années

Carpe Diem a dit…

Merci de la rectification Tarek

bush a dit…

Bof ! ma hajtnech bel chleyk .

Hsouna a dit…

Il a voulu monte un coup a son collegue, je crois de Nejib Chebbi est en train de se faire griller par ces manoeuvres et declarations imprudentes.