26 juillet 2008

Une future tele islamique tunisienne?


Après Zeitouna FM, radio préférée des taxis, les tunisiens auront bientôt droit à une télé islamique, qui sera lancée par le même promoteur. La ligne éditoriale de cette télé sera la même que celle de la radio, à savoir la diffusion de "la culture islamique"...

Ainsi, il semblerait que la promotion de la religion soit devenue le nouveau créneau de rassemblement, ou plutôt de canalisation des foules en soif de foi. Cette télé, qui se veut "privée", sera lancée par un proche du pouvoir central, qui sera prochainement nommé représentant des jeunes à la direction du parti au pouvoir.

On est manifestement face à un encadrement de la sphère religieuse de la part du pouvoir , ce qui n'est pas un fait nouveau. Après la neutralisation de l'Islam contestataire, considéré pour longtemps comme un "Islam contre l'Etat", nous assistons depuis un an à la réhabilitation de la part du régime en place de la religion dans la scène politique officielle, peut-être pour monopoliser le champ religieux et mieux le contrôler, et aussi pour chercher une alternative à l'islam politique comme force d'opposition politique crédible. L'utilisation de créneaux de diffusion aussi populaires que la radio et la télévision confirme la voix choisie: celle de l'islam populaire et administré par le pouvoir en place.

Face à l'islamisation croissante de la société tunisienne ces dernières années, et le risque de voir cette popularité de l'islam récupérée par des forces d'opposition politique; et face au vide idéologique laissé par un parti qui est depuis trop longtemps au pouvoir, la riposte du pouvoir en place se dessine de plus en plus clairement: occuper l'espace vide. Ainsi, le parti vient de créer sa "filiale" à tendance islamique, pour mieux occuper le "marché"...

Au delà de la symbôlique politique de tels changements, on peut regretter que dans un espace audiovisuel, informationnel et culturel aussi pauvre que celui de la Tunisie, la religion prenne autant de place. Car au moment où le besoin de chaînes d'informations et de débats dignes de ce nom est le plus pressant, le tunisien se trouve contraint de choisir entre Mosaique FM ou Zeitouna FM, ou encore entre Hannibal TV ou, prochainement, Zeitouna TV...

13 commentaires:

Ovide a dit…

Pour un peuple constitué de 80% de "khobziste", il ne faut que des solutions populistes pour contrecarrer toute alternative crédible pouvant avoir une assise populaire capable de renverser les tendances.

Je ne pense pas qu'il faut en vouloir au pouvoir. Chaque pouvoir est là pour rester en place et doit donc lutter pour sa survie.

Il y a Trente ans on luttait de la même manière contre le nationalisme arabe (nassérisem, baâthisme,...) et la réaction du PSD à l'époque a été de contrecarrer la gauche natinaliste par la facilitation d'une percée islamiste : El Ettijeh El islami et ensuite l'UGTE.

Actuellement, la menace pour tous les régimes arabe reste le salafisme qui dispose de d'inestimables moyens logistiques financiers et de propagande.

Personellement, je ne peux condamner la création d'une chaîne de TV ayant un message religieux modéré et apolitique surtout en l'absence d'encadrement sérieux (surtout de la jeunesse) de la part des différents acteurs actuellement présents sur la scène politique tunisienne.

ET à part cette chaîne de TV on parle même de la création d'un parti islamiste modéré (genre Parti des conservateurs en GB) et qui sera dirigé par la même personne proche du pouvoir... A suivre

Carpe Diem a dit…

@Ovide: Merci pour ton commentaire. Il ne s'agit pas d'en vouloir au pouvoir ou de condamner la création d'une TV islamique, la question n'est pas là. Je voulais juste commenter (d'un point de vue stratégie politique) tous les évènements qui se succèdent depuis un an, comme la création de Zeitouna FM, la juge tunisienne qui a donné raison à une enseignante voilée, etc...Et pour le parti islamiste, je pense comme toi que c'est la prochaine étape!

Sofiene Chourabi a dit…

هي أحنا ناقصين. باش تزيد تخلى

Barberousse a dit…

très bonne analyse. Si en effet le pouvoir a des raisons tactiques valables pour occuper cet espace politique vacant, il semble prendre une voie contradictoire avec sa mission moderniste et émancipatrice de la Tunisie.

Mais comment s'en étonner lorsqu'on connaît les capacités de métamorphose du parti : il a été tour à tour socialiste avec Ben Salah, libéral avec Nouira et réformateur avec Ben Ali.

Pour revenir sur la vague d’islamisation de la Tunisie, je vous invite a jeter un coup d’œil aux blogs du « Pacte Jeunesse » et vous verrez les remarques –vraisemblablement spontanées - des jeunes…Probablement que l’état ne peut plus ignorer cela et doit s’adapter…

Chopito a dit…

Et merde .. il ne manquait plus que ça .. la religion comme derrière recours pour endoctriner, canaliser, contrôler et endormir ce bon p"tit peuple ..

pournous a dit…

T'inquiètes jolanare va nous lancer une tv prono bientôt .

ancien combattant a dit…

@Carpe Diem.

- à ma connaissance, c'est Hannibal TV qui prépare l'arrivée d'une télé religieuse, baptisée "Al Ferdaws", dont le lancement est prévu pour le mois de ramadan prochain. Il y aurait donc 2 télés religieuses ?!

- Les deux liens qui renvoient à africaintelligence.fr sont inaccessibles même avec un proxy fonctionnel. peux-tu insérer ici le contenu des deux infos stp.

ancien combattant a dit…

màj.

les liens en question sont accessibles avec un bon proxy. le premier n'était pas fonctionnel en fait.

Carpe Diem a dit…

@Combattant: Je ne suis pas au courant pour la chaîne de Hannibal TV, mais 2 chaînes, ca ferait un peu trop non?

Le contenu des liens:
" Tunis La télé islamique du groupe El Materi
Le groupe du gendre du président Ben Ali va lancer une chaîne de télévision privée. La ligne éditoriale serait la même que celle de la radio Zitouna FM inaugurée par Materi l’an dernier, à savoir la diffusion de la culture islamique. Sakhr El Materi vient d’accéder au comité central du RCD (parti au pouvoir).

Sakher El Materi prend du galon
Jusqu’ici peu présent sur la scène politique, Sakher El Materi devrait accéder au comité central du RCD (parti au pouvoir) à l’occasion du prochain congrès (30 juillet-2 août), en même temps que 92 autres jeunes nommés directement par la direction du parti au pouvoir. Il pourrait même faire son entrée au bureau politique en tant que représentant des jeunes. Jusqu’ici le gendre du président Ben Ali se contentait de la seule présidence de l’une des quelque 7 000 cellules de base du parti."

ancien combattant a dit…

MAJ 2

Les liens sont accessibles mais l'info intégrale est payante. tu peux la reproduire ici stp ?

Carpe Diem a dit…

@combattant: C'est fait dans mon dernier commentaire

ancien combattant a dit…

@carpe Diem.

Merci pour le célérité de ta réaction ;)

Wait and see...

Soufiene a dit…

L'explication de Ovide me parait etre la plus logique et raisonnable. D'autres par contre tiennent a rester sur leurs attitudes butees, et leurs discours lisses. Il faut s'adapter un peu a la realite, et essayer de contourner les choses afin d'eviter le basculement dans la derive.