08 juillet 2008

Obscénité de la politique étasunienne

Une question bête: quels seraient les besoins urgents des centaines de milliers d’enfants irakiens gravement mal nourris, et dont la majorité souffre de troubles physiques et mentaux liés aux effets directs et dévastateurs de 5 ans de guerre?

Réponse logique: des ressources alimentaires de base, des médicaments, des prothèses pour ceux qui ont perdu un membre, du soutien psychologique pour ceux qui ont perdu parents et patrie, le rapatriement des 25 000 enfants réfugiés au Liban, une eau potable pour les nourrissons fragiles, etc.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les forces d’occupation en Irak ont toute une autre vision des besoins urgents des enfants irakiens. Ils pensent en effet que Bagdad manque avant tout de « divertissements». Et pour remédier à ce manque vital, les américains ont une solution, qui peut se révéler aussi efficace que leur tentative de « démocratisation » de l’Irak: installer un parc de divertissement « Disney Land » tout prêt de la zone verte de Bagdad!

Appuyé par le Pentagone, une société inconnue et anonyme de la ville de Los Angeles « C3, » une société de financement par capitaux propres, servira à développer le projet du « Bagdad Zoo and Entertainment Experience. » Le parc sera conçu par la société Ride and Show Engineering (RSE).

Grâce au monde magique et féérique de Disney, la « reconstruction démocratique » du pays sera ainsi accompagnée d’une « reconstruction culturelle » de la société irakienne. Selon Michel Chossudovsky*, professeur d'économie à l'Université d'Ottawa au Canada :

La mort, la destruction et la torture qui sont la réalité quotidienne de l'Irak seront remplacées par un « un monde de rêve Made in USA. ». (…) Ce projet constitue une forme abjecte de propagande de guerre. Il consiste à dissimuler l'ampleur des crimes de guerre commis à l'encontre du peuple irakien au nom d'un illusoire « rêve américain. ». (…) Un tel projet est destiné à inculquer les valeurs américaines et à détruire l'identité irakienne.

Questions subsidiaires :

1/ Pourquoi faire payer les enfants irakiens pour aller voir « le tunnel de l’épouvante », une des attractions célèbres des parcs Disney, alors que l’horreur s’offre à eux, et cela gratuitement, partout dans le pays ?

2/ Quel nom choisira-t-on à cette arme de divertissement massif : Abou Ghraib Disney Land peut-être ?


*Michel Chossudovsky est l'auteur du best-seller international The Globalization of Poverty (titre français: "La mondialisation de la pauvreté», éd. Écosociété) qui a été publié en 11 langues. Il est professeur d'économie à l'Université d'Ottawa, Canada, et directeur du Centre de recherche sur la mondialisation. Il collabore également à l'Encyclopaedia Britannica. Son dernier ouvrage est intitulé America`s War on terrorism, 2005. Il est l'auteur de Guerre et mondialisation, La vérité derrière le 11 septembre, éditions Écosociété et de la Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial .

Source images

1 commentaire:

la loi du plus fort a dit…

Trés affligeant ,tu nous montres des images trés poignantes et touchantes . A bon entendeur ....