02 juin 2008

Et ca continue...à Feriana cette fois!


Depuis ce matin, Feriana (50 000 habitants), Gouvernorat de Kasserine, est en ébullition. Comme à Redeyef, des émeutes ont éclaté entre populations et forces de l'ordre, avec tous les ingrédients habituels: battons, jets d'eau et bombes lacrymogènes. Le scénario aussi ressemble à celui des émeutes de Gafsa: chômage des jeunes, mécontentement des populations, organisation de marches massives de protestation, répression de la part des forces de l'ordre:

Des marches de protestation et une contestation des autorités locales jugés incapables et taxés de corruption est en train de s’installer. Le délégué de Fériana aurait fait l’objet d’une agression en pleine rue il y a deux jours alors qu’il cherchait à chasser des marchands ambulants qui occupaient les trottoirs des rues.

Source

ـ ماجل بلعباس: هي المعتمدية الأقرب لولاية قفصة، ينتشر بين سكانها الفقر والحرمان يكاد حضور الدولة فيها يقتصر على مركز حرس وآخر للشرطة ومعتمد يوزّع الكذب والوعود الزائفة.
يحلو لبعض متساكنيها المتعلّمين نعتها بـ"طورابورا" في إشارة لصعوبة الأوضاع الاجتماعية ومظاهر البؤس العام التي تلفّ هذه البلدة. منذ أيام شرع أصحاب الشهائد المعطّلين عن العمل في التجمهر بالساحات العامّة مطالبين بحقهم في الشغل اللائق وبعدها تطوّرت الأمور إلى مسيرات تكاد تكون يومية انتهت أكثر من مرّة إلى غلق الطرقات الرئيسية وتنظيم اعتصامات بمقرّ المعتمديّة.
ومنذ 3 أيام سجّلنا دخول بعض الفئات الشعبية إلى دائرة الاحتجاجات وتحديدا مجموعات من الفلاحين الفقراء مطالبين بتوفير الأعلاف وبتخفيض أسعارها المرتفعة.
2ـ فريانة: لا تبعد هذه الأخيرة عن مدينة الڤصرين سوى 34 كلم، عرفت في الأيام الماضية بعض التحرّكات المحتشمة لبعض الشبان المعطلين دفاعا عن الشغل واجهتها السلط المحلّية كالعادة بالوعود الزائفة.
التطوّر الأخطر حدث مساء الثلاثاء 27 ماي حيث عمد أحد الشبان المعطلين إلى تسلّق عمود كهربائي شديد الارتفاع مهدّدا بالانتحار، وأمام مئات الحضور من الأهالي وعشرات أعوان البوليس ألقى الشاب كلمته أدان فيها نظام الحكم ومسؤوليته في الخراب الذي يطال بلدته وبحركة سريعة وأمام ذهول الجميع ألقى بنفسه فكان مصيره الموت.
وبمجرّد شيوع الخبر انطلقت مسيرات حاشدة جابت شوارع البلدة، كما عمد المئات من الشبان إلى اقتحام مقرّ المعتمدية وتمّ تعنيف المعتمد.
ووفق معلوماتنا فإن إيقاع الاحتجاجات اتسع أكثر وعرفت هذه البلدة أيام 29 و30 و31 ماي مسيرات واعتصامات يبدو أنّها في اتجاه تصاعدي بالنظر لاستعدادات الأهالي لتطوير حركتهم الاحتجاجية ابتداء من يوم الاثنين 2 جوان القادم
.

C'est le deuxième Gouvernorat du pays qui vit ce genre de protestation. Comme Gafsa, Kasserine est l'une des régions "intérieures" du pays les plus mises à l'écart du développement économique. Ses habitants vivent principalement de l'agriculture.
Les évènements de Gafsa vont-ils avoir un effet boule de neige? Pendant combien de temps va-t-on continuer à regarder ce triste spectacle d'une population intérieure pauvre et révoltée, contrastant avec une population du littoral relativement satisfaite et docile? Et pour combien de temps va-t-on occulter ce déséquilibre qui caractérise de plus en plus le pays? Pour rappel: le littoral assure plus de 80% de la production économique annuelle avec 60% de la population installée sur près de 17% du territoire. Le Sud (15% de la population, 58% du territoire) et l'Ouest (25% de la population, 25% du territoire) réalisent le reste, c'est-à-dire un peu moins du cinquième.

Les habitants de Feriana se sont peut-être inspirées et même encouragés de leurs concitoyens de Redeyef, mais que le même épisode se répète dans deux gouvernorats différents dans leurs spécificités économiques (Gafsa: région minière, et kasserine: région agricole), amène à penser que la misère qui ronge une partie grandissante des tunisiens n'est ni locale, ni spécifique...et que le ras le bol a tendance à se généraliser.

Entre temps, on préfère se réapprovisionner en bombes lacrymogènes, plutôt que d'écouter et de proposer des solutions...

10 commentaires:

Anonyme a dit…

On peut aussi se demander qui les manipule...

Carpe Diem a dit…

@anonyme: manipulés par qui?

Le manipulateur manipulé a dit…

Oui très bonne question
Qui les manipule ?

Est ce le chômage ? L'injustice ? La misère ? Les centaines de milliards qui disparaissent chaque mois dans des pots de vin, magouilles, transactions louches et cession du bien public ?
Les disparités monstres qui s'installent entre les quelques milliers de requins et les millions de proies ?
Le manque de transparence dans la gestion des biens publics ?
Le blocage politico-médiatique ?

Que Nenni !
C'est surement Roger Lemerre qui les manipule pour avoir un nouveau mandat.

أرابيـكا a dit…

anonyme@
ajouter a votre dictionnaire
manipulé = rage, colère, pauvreté,protestation,envie de changement,le besoin d'écoute,un cris d'au secours ,tentation d'être,,,Etre et exister ,pratiquer son droit ,leçon amère qui s'intitule :comment être citoyen dans un paye de silence nommé "paye des merveilles "

brastos a dit…

d'abord , salut carpe diem puisque c'est ma premiere visite à ton blog
vis a vis des manifestations et des protestations pareilles .. et avant d'aller chercher "qui" manipule les gens ,la question la plus convenable est ; pourquoi protestent _ ils ?

Carpe Diem a dit…

@ le manipulateur manipulé & Arabica: Vous avez tout dit!

@brastos: Marhbé bik!

la faim a dit…

Ce qui les manipule, c'est la faim, le désoeuvrement, l'absence d'avenir . Il n'y a pas besoin de les pousser, ils sont déjà prêts à tout puisque n'ayant rien à perdre .
J'ai entendu mais je n'ai pas vu qu'une fois ils ons déferlé sur un hotel de monastir pour ramasser tout ce qui pouvait l'être . Ils voient les richesses mais n'y ont pas accès .Ils se sentent exclus, il est donc parfaitement normale qu'ils manifestent leur colère .

Zied a dit…

Que faire face a ce phenomene... en tant que citoyens tunisiens devant rester spectateur ? devons nous juste rapporter les evenements? quelle est notre marge de manoeuvre...

Soufiene a dit…

C'est qui derriere? Vous n'allez pas dire les Islamistes comme-meme?! Pour que Ben Ali nous pietinera encore pour 20 ans, ...

SNOWBODY a dit…

أول الغيث قطرة