01 février 2008

Tensions à Sfax


Une marche de protestation de lycéens de Jbeniana s'est soldée par le décès d'un jeune lycéen, suite aux coups de matraque qu'il aurait reçus sur le crâne de la part des forces de l'odre. Il est tombé dans le coma avant de mourir, Allah Yarhmou. Le même jour, des manifestations d'étudiants à Sfax ont débuté pour s'intensifier aujourd'hui. Il y aurait eu des blessés.
Les lycéens auraient organisé leur marche par solidarité aux gazaouis, selon Meyedine, ou pour protester contre la hausse des prix, selon Tunisia W.
Des questions: pourquoi viser la tête, une zone très sensible? Les agents de l'ordre ne sont-ils pas sensés recevoir des consignes sur les zones sensibles du corps à ne pas viser? Pourquoi exercer tant de violence face à des lycéens qui connaissaient certainement les limites à ne pas dépasser pour éviter ce genre de drames? Pourquoi rétablir l'ordre par des coups aussi violents?
Et puis, pourquoi le silence de la presse sur ces évènements depuis deux jours? Parce qu'ils ont du recevoir pas mal de coups, causant leur mort depuis maintenant de longues années...

4 commentaires:

tout vient à point à celui qui sait attendre a dit…

ben c'est pour faire des exemples voyons .
Ca va inciter les autres parents à retenir leurs enfants pour éviter qu'ils ne subissent le même sort .
Et c'est certainement pas un seul coup de matraque qui a causer la mort de l'enfant.
Ils ont dû s'acharner sur lui comme des bêtes féroces ces barbares .J'aimerais bien voir leur têtes à ces flics de merde si leurs enfants se trouvaient victimes d'une tel barbarie . Mais tant que ce ne sont pas leurs enfants, ils frappent, ils s'en foutent et en plus ils sont payés pour ça .Salaire de la honte . J'arrive pas à comprendre qu'on puisse taper comme ça sur la tête d'un gamin qui n'a fait qu'exprimer un droit légitime .
Dommage pour ceux qui hériteront de ce pays dans de si mauvaises conditions avec une tel hausse des matières premières et alimentaires .Ils feront face au même mécontentement .

un tunisien qui a honte de l'être a dit…

Hier ,en même temps que j'apprenais cette horrible information , je regardais les infos de 20 h sur France ou il parlent d'un professeur qui a été mis en garde à vue et mis en examen pour avoir giflé un élève qui l'a insulté ....
j'ai pris la mesure de combien nous sommes encore sous développés par rapport aux occidentaux ....
j'ai eu les larmes aux yeux pour deux raisons d'abord pour ce jeune assassiné sauvagement par des barbares , des chiens enragés,des terroristes des moins que des animaux .. et pour ses parents qui , j'en suis certain , ont tout sacrifié pour voir leur fils réussir et la douleur de la mort qu'ils doivent sentir et surtout la douleur de l'injustice de cette mort atroce ...j'ai eu aussi des larmes pour ce pays et ce peuple givré par la peur jusqu'à l'indifférence , muselé par le terrorisme et la sauvagerie de ceux qui sont censés le protéger ,ce peuple pris en otage par une horde de goujats de connards sans foi ni loi ....

Anonyme a dit…

C'est vrai que les éleves du lycée de Jbeniana ont manifester contre le siège de Ghazza, Mais c'été le samedi dernier et cette manifestation est paasée sous bonne garde sans incidents.
Ce n'est que lorsque ils ont voulu maniféster pour des questions internes à leur pays avant hier que la férocité c'est manifesté et que la riposte été sans pitié.
Bacem ben Fraj et non sami est un martyr pour son pays qu'ils le veulent ou non ceux qui ne sont prét de tenir leur discours et d'exprimer leur solidarité que pour ce qui se passe en dehors de nos frontières.(YM)

Aziz a dit…

Cela prouve bel et bien que nous sommes atteint un point de non-retour.la répression utilisé par les forces de l.ordre prouve une fois de plus que le régime est aux aguets .

il ne peut plus se permettre de laisser une manifestation de la sorte se produire et s'amplifier.

Il suffit d'un mouvement et tout les lycées et les universités du pays s'embraseraient .