05 mars 2009

Censure et libertés

Internet est aujourd'hui étroitement surveillé et contrôlé. L'information y est disponible et instantanée, donc non régulée, ce qui irrite les dictatures en place. Contrôler l'information, c'est contrôler l'opinion. Et la réponse des dictatures face à ce défi est double : d'un côté la censure des contenus indésirables et de l'autre l'utilisation du web pour manipuler l'opinion publique, par la propagande notamment. 

Les blogosphères sont les espaces les plus ciblés par le contrôle sur le net, à cause de leur relative liberté de ton. Blogs censurés, bloggueurs emprisonés, sites piratés ou qui disparaissent soudainement...et la panoplie est large. En même temps, ces mêmes qui censurent n'hésitent plus à investir le web pour contrer les voix dissidentes. En Iran, où une véritable guerre d'influence a lieu sur le net, on retrouve la technique du "blogging citoyen", qui doit certainement vous rappeler quelque chose...


 "The most recent chapter in these information wars is a decision by one of the units of the infamous Iranian Revolutionary Guards to launch 10,000 blogs to counter both secular and competing Shia voices. The result is a cacophony of warring religious factions. John Kelly, an expert in the Iranian blogosphere at Harvard's Berkman Center, has found that in the last year, the proportion of religious sites among the top 5,000 most-linked Iranian blogs has grown from 16 percent to 31 percent." 


Désormais, la censure sur internet est un indicateur direct des libertés et du degré d'ouverture dans un pays. Les plus grands censeurs sont les pays où il y a le moins de libertés. Avec l'amélioration progressive du taux de connection à internet, la censure devrait continuer à se renforcer si l'information dans le pays reste contrôlée. Les libertés ne se gagneront pas sur Internet tant que les internautes ne seront pas libres dans leur pays. 

3 commentaires:

The Dreamer a dit…

c'est un frein au développement pour moi

Mad Djerba a dit…

Suis du même avis que The Dreamer et c'est un frein à l'accès à la culture, à l'apprentissage de la liberté d'expression et à ce que je sache, aucun régime n'a jamais été déchu par le net !

La censure ne sert à rien, si ce n'est à priver des populations entières d'outils de progrès et de toute façon, toutes les infos passent, car il y a plus fort que le Web, le téléphone arabe !

Carpe Diem a dit…

@The Dreamer & Mad Djerba: Vous avez raison de citer les dommages collatéraux que cause la censure du web, ce qui prouve que censurer le net est vraiment contre-productif. D'autant plus que la censure peut être contournée, et que l'information peut être rapidement dupliquée et retransmise sur la toile...Le contrôle du net ne peut jamais être efficace à 100%.
Merci pour vos commentaires!