24 décembre 2007

La photo de l'année

Le prix UNICEF de la photo de l'année revient cette année au photographe Stéphanie Sinclair pour cette photo.


Il a 40 ans. Elle en a 11. Ils sont en couple...

"Nous avions besoin d'argent", commentent les parents de la fillette, appelée Ghulam. "Son mari, Faiz, a promis de l'emmener à l'école".
Mais une femme du village ne le croit pas: "Nos maris ne veulent pas de femmes éduquées". Elle prédit que Ghulam sera mariée seulement quelques semaines après son engagement avec Faiz, dans le but principal de lui donner des enfants. L'âge légal du mariage en Afghanistan est de 16 ans. Pourtant, beaucoup de jeunes filles sont mariées dans l'illégalité.

Le problème des mariages forcés des filles n'est pas propre à l'Afghanistan: on estime à 51 millions dans le monde le nombre de jeunes filles âgées de 15 à 19 ans et qui ont été mariées de force. Les plus jeunes filles mariées se trouvent en Inde, dans l'Etat de Rajasthan, où 15% des femmes mariées n'ont pas plus de 10 ans.Les mariages forcés de jeunes trouvent une explication dans la pauvreté, et la pratique est répandue dans des régions d'Asie et d'Afrique où les familles pauvres considèrent leurs filles comme des fardeaux.

Dès leur plus jeune âge, ces filles sont confiées aux "soins" d'un mari, une tradition qui mène souvent à de l'exploitation. Beaucoup de filles devienent victimes de violence domestique. Une enquête menée en Egypte montre que près du tiers des filles mariées de force interrogées se disent battues par leurs maris. Les filles forcées subissent une pression constante pour enfanter le plutôt possible. Le risque de mort lors de l'accouchement est 5 fois plus haut chez les filles âgées de 10 à 15 ans que chez les femmes adultes. Chaque année, près de 150 000 jeunes filles enceintes meurent de complications liées à leur santé.

Source: UNICEF



1 commentaire:

Miss Néapolis a dit…

Dieu nous en préserve walah.